L’accueil d’un nouveau collaborateur : la vraie première étape d’un recrutement ?

Accueillir un nouveau collaborateur

Pour le réussir l’accueil d’un nouveau collaborateur, veillez à formaliser votre processus afin d’en optimiser le déroulement. Cela va de la préparation en amont jusqu’aux entretiens de suivi, en passant par la rédaction du livret d’accueil, la formation et le parcours d’intégration.

Le recrutement d’un nouveau collaborateur est toujours une étape longue et délicate, qui mobilise du temps et de l’énergie. Son intégration représente donc un véritable enjeu pour l’entreprise. Il est alors nécessaire de préparer soigneusement son arrivée pour faire de ce recrutement un franc succès !

Les étapes clés du processus d’intégration d’un nouveau collaborateur :

  • Anticiper et préparer son arrivée en amont
  • Tenir le livret d’accueil à jour
  • Désigner un tuteur
  • Planifier le parcours d’intégration
  • Faire des suivis réguliers

Anticipez son arrivée

Premièrement, vous devez effectuer les formalités obligatoires lors de l’embauche d’un salarié (DPAE, demande de visite médicale, information à l’inspection du travail, inscription sur le registre unique du personnel, etc.). Cette étape terminée, assurez-vous que le poste de travail soit équipé afin de faciliter son travail dès le premier jour. Vérifiez le matériel informatique et commandez de nouvelles fournitures de bureau si nécessaire.
Vous aurez préalablement informé vos équipes de la venue d’un nouveau collaborateur en leur indiquant son nom, prénom et poste au sein de l’entreprise. Ainsi votre équipe sera d’autant plus enthousiaste d’accueillir le nouveau venu ! Vous aurez d’ailleurs peut-être sollicité votre équipe pour réussir votre recrutement, afin de favoriser la cooptation ou le parrainage, le cas échéant. Dans ce cas, vous avez une raison supplémentaire de les avoir informés de l’identité et de l’arrivée de la nouvelle recrue.

Rédigez un livret d’accueil

Véritable bible RH de l’entreprise, il a pour objectif de faciliter l’intégration du nouveau salarié. Il lui donnera également des repères sur l’organisation de la structure (organigramme, historiques, valeurs d’entreprise, etc.). De même, il favorisera son sentiment d’appartenance à l’entreprise et à l’équipe.
A noter que ce document doit être constamment mis à jour et doit être remis le jour de l’embauche du salarié.

Désignez un tuteur

Afin que son intégration se fasse dans les meilleures conditions, identifiez une personne responsable de son accueil, qui l’accompagnera quotidiennement dans la maîtrise de sa prise de poste. Bousculez votre agenda et prenez le temps nécessaire pour présenter personnellement votre entreprise. Visitez le bâtiment, indiquez les lieux stratégiques (WC, salle de pause, cuisine etc..) et présentez le poste de travail . Enfin, présentez vos collaborateurs personnellement au nouveau salarié.
Enfin, confiez-lui clairement les tâches à réaliser dans les prochains mois.

Accompagnez le nouveau collaborateur pour mieux l’intégrer

Pour faciliter son intégration définitive au sein de l’équipe, mettez en place un accompagnement spécifique qui facilitera d’une part la prise de poste mais aussi sa motivation. Prévoyez des moments pour échanger, questionner et lui permettre de faire un retour sur ses impressions. En fin de période d’essai, mettez en place un entretien d’évaluation qui permettra aux deux parties de mettre en lumières les points d’améliorations. Vous pourrez alors envisager, si nécessaire, d’organiser une session de formation supplémentaire.
Accueil nouveau collaborateur
Pour s’assurer d’un recrutement abouti, l’accueil d’un nouveau collaborateur au sein de son entreprise est primordial. Souvent négligé par manque de temps ou par oubli, il assure cependant la motivation du salarié. Quoi de plus valorisant et satisfaisant que de se sentir attendu et considéré ?

En lien avec cet article

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de