Il est temps de prendre le pouls de votre organisation

Il est temps de prendre le pouls de votre organisation

Prenez le pouls

Un bilan de santé s’impose !

Vous pouvez sentir le stress monter au bureau. Lorsque votre équipe se réunit en visioconférences, vous ressentez son anxiété. Les plus petites discussions prennent des allures de drames. Un stress, absent jusque-là, se propage comme le virus. Il s’infiltre dans la psyché collective. Au lieu de l’ignorer et d’espérer qu’il disparaîtra de lui-même, en tant que chef d’entreprise, vous devez vous en occuper et essayer d’immuniser votre équipe contre ce type de morosité collective.

Agir vite pour limiter la contagion

Si vous ne prenez pas de mesures immédiates, une pandémie psychologique peut nuire considérablement à la productivité. En tant que chef d’entreprise, vous devez régulièrement prendre le pouls de votre organisation et effectuer une intervention préventive si nécessaire. Avez-vous remarqué que certains membres de l’équipe agissent différemment ? Les bruyants sont calmes, les bavards sont en retrait, les conversations autour de la machine à café diminuent… Ce sont les symptômes d’un problème plus grave.

Si les membres de votre équipe prennent des congés imprévus, si les arrêts maladie augmentent, ou si certains ont des difficultés à fournir une journée complète de travail, il est temps de vous mettre à l’œuvre.  Votre personnel est-il en colère, tendu ou nerveux ? Les membres de l’équipe se moquent-ils les uns des autres, prennent-ils les choses plus personnellement et provoquent-ils des conflits pour les moindres malentendus ? Les ordres du jour des réunions sont-ils mis de côté et ces réunions deviennent-elles des séances de « plaintes » improductives ? Si cela perdure, votre entreprise risque de s’enfoncer dans un abîme.

Si vous ne soignez pas ce problème, cela peut nuire à votre organisation

Les problèmes commencent généralement avec un membre de l’équipe, puis se propagent. Les humains aiment la communauté ; ils peuvent propager une ambiance négative lorsque l’anxiété et le mécontentement sont dans l’air. Les colporteurs sont intelligents, ils n’agissent jamais à découvert ; et ils sèment les graines du doute au sein de l’équipe. Les membres les plus résistants ne sont pas affectés immédiatement, mais un état d’esprit majoritairement négatif est difficile à ignorer. Ceux qui ne veulent pas participer se retireront et s’isoleront, ce qui cause d’autres problèmes en soi.

Vous devez surveiller les signes et gérer ces situations de manière déterminée et cohérente. Il est important de conduire des réunions de contrôle individuelles, au cours desquelles vous recherchez les éléments inquiétants de stress ou de détresse. Cela vous aidera à diagnostiquer la maladie et à trouver où elle a commencé.

Surveillez les symptômes pour que votre organisation reste mentalement dans le jeu

Si des membres de votre équipe travaillent des heures inhabituellement tardives, sautent souvent des repas et passent de longues fins de semaine au bureau, le risque de burn-out est élevé. S’il est raisonnable de s’attendre à ce que votre équipe consacre de longues heures à un projet ou à une échéance proche, il n’est pas raisonnable de penser que c’est la règle et non l’exception. L’équilibre entre le travail et la vie privée est essentiel pour garder votre équipe satisfaite et en bonne santé.

 

Alors, que pouvez-vous faire pour que votre équipe reste productive ?

Considérez certaines de ces suggestions pour réduire le stress au travail.

  • Brisez la monotonie. Envisagez de modifier les heures de réunion ou d’éliminer les réunions inutiles
  • Faites appel à des intervenants extérieurs pour aider à réduire le stress (pourquoi ne pas proposer des massages sur site ?)
  • Tester les musiques d’ambiance ou les appareils sonores apaisants
  • Si votre animal est au bureau, faites en sorte qu’il soit accueillant, ou instaurez des journées « amenez votre animal au travail »
  • Ajoutez éléments de divertissement : des paniers de basket, des balles anti-stress et des jeux
  • Organisez des séances de « déjeuner et apprentissage »
  • Encouragez le temps de pause, offrez des collations et des alternatives saines aux sucreries ou au café
  • Créez un club de marche, un club de lecture ou un groupe d’activités spécifiques
  • Ajoutez des plantes vertes à l’espace• Offrez des horaires flexibles, favorisez les journées de travail « normales »
  • Les comportements sains sont à inciter ; soyez exemplaire !

Bien sûr, avoir une communication ouverte et garder un état d’esprit positif sont une excellente base, mais même les entreprises les plus ouvertes sont parfois infectées. Il est donc essentiel de garder les yeux et les oreilles ouverts pour détecter les signaux faibles. Une partie du bilan de santé de votre entreprise doit porter sur votre culture et de votre environnement. Vérifiez la dynamique de votre équipe pour vous assurer de l’absence d’énergie négative ou d’état d’esprit délétère.

Plus tôt vous pourrez traiter les symptômes, plus il sera facile d’éliminer la contagion !

Pour un premier aperçu, cliquez ici et faites un bilan de santé rapide de votre entreprise !

Traduit de l’article initial « Time to Take the Pulse of Your Organization. », par ActionCOACH.

0 0 voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x