Les systèmes ne tuent pas la créativité

Les systèmes ne tuent pas la créativité

systèmes créativité entreprises

Nous connaissons tous les tests de QI conçus pour mesurer scientifiquement la soi-disant intelligence des adultes et des enfants. Si l’exactitude et la pertinence des tests de QI dans le monde des affaires d’aujourd’hui font l’objet d’un grand débat. Il ne fait aucun doute que la promotion et la mesure de l’innovation sont essentielles à la réussite d’une entreprise.

L’innovation est le résultat direct de la pensée créative. Et si une entreprise peut déchiffrer le code permettant de favoriser un lieu de travail plus créatif, elle pourrait bénéficier d’un net avantage concurrentiel. Mais par où commencer ?

Certains pourraient commencer par le test TTCT ou test de Torrance sur la pensée créative. Il a été conçu par le Dr Ellis Paul Torrance dans les années 1960 pour mesurer la créativité chez les enfants. Cette série de tests a été conçue « dans le but de mesurer la pensée divergente ». Mais quel type d’outil d’évaluation existe-t-il pour les adultes ?

« Les chercheurs s’accordent généralement à dire que la créativité implique la production de quelque chose qui est à la fois nouveau et adapté à un but ou un usage particulier », a écrit Said-Metwaly (https://www.artsy.net/article/artsy-editorial-creativity-measured-difficult).

« En d’autres termes, la créativité est la capacité d’être différent d’une manière utile ».

Il existe plusieurs outils et évaluations en ligne pour aider les chefs d’entreprise à mesurer la créativité ou la pensée divergente au sein des équipes. Ils se résument souvent à la mesure de quatre critères.

  1. La fluidité : le nombre de réponses qu’une personne, une équipe ou un processus peut générer.
  2. Flexibilité : combien de types/catégories de réponses différentes sont générées ?
  3. Originalité : dans quelle mesure les réponses diffèrent-elles de la norme ?
  4. Élaboration : dans quelle mesure les réponses sont détaillées.

La plupart des entreprises ne recherchent que la cohérence et l’efficacité. Elles établissent donc des procédures opérationnelles standard pour tout ce qui existe. Ce qui semble épuiser la créativité de leurs équipes. La surcharge du système embourbe leurs équipes lorsque chaque activité, étape par étape, est cartographiée et systématisée.

« Lorsque des systèmes sont mis en place qui restreignent la liberté de pensée, et lorsque des individus perpétuent ces systèmes par des approches et des actions de contrôle, la créativité n’a pas de place pour s’épanouir. »

Les systèmes ne doivent pas être les tueurs de la créativité. Ils doivent au contraire être le catalyseur qui favorise la pensée créative. Cela vous semble être une tâche impossible ? Les systèmes ne sont pas censés ralentir le progrès. Ils sont par leur existence même, conçus pour améliorer la productivité et l’efficacité. Alors pourquoi tant d’entreprises échouent-elles aux deux extrémités de l’échelle ? Parce qu’elles n’ont pas trouvé l’équilibre entre systématisation et innovation.

Prenons l’exemple de la mission Apollo 13. Cette mission lunaire historique, s’est déroulée du 11 au 17 avril 1970. Elle a envoyé quatre astronautes hautement qualifiés dans l’espace pour la septième mission lunaire de l’histoire des États-Unis. Pendant le vol vers la lune, la capsule spatiale Apollo a connu un incendie qui a endommagé les réservoirs d’oxygène et la mission d’atterrissage sur la lune a été avortée. La question la plus urgente était de savoir comment ramener l’équipage sain et sauf dans des circonstances extrêmement précaires. Célèbre pour sa citation « Houston, nous avons un problème », l’astronaute Jim Lovell a signalé l’urgence au centre de contrôle au sol, qui a été chargé de résoudre le problème du manque d’oxygène, de la réduction de la puissance et de la capsule trop lourde pour entrer dans l’atmosphère terrestre en toute sécurité.

https://www.nasa.gov/image-feature/mission-controllers-discuss-the-return-of-apollo-13

Confrontés à des décisions de vie ou de mort, l’équipe de contrôle au sol et les équipes de soutien ont passé des heures à décomposer processus après processus et à examiner chaque système pour trouver les bonnes réponses qui permettraient à l’équipage d’Apollo 13 de rentrer chez lui vivant. Ils ont utilisé les systèmes et les processus à leur disposition afin de trouver des solutions créatives. Tant pour la production d’oxygène que pour le réacheminement du module Apollo autour de la lune et le retour de l’équipage en toute sécurité.

Cette mission de sept jours, qui n’a pas atteint ses objectifs initiaux, a en fait été un succès. La récupération des astronautes et l’amerrissage dans l’océan Pacifique ont suscité une innovation qui a servi de catalyseur aux progrès futurs des voyages spatiaux pendant les deux décennies suivantes.

L’équipe de la NASA a fait appel à sa créativité, à ses connaissances et à ses compétences pour éviter une tragédie en utilisant les systèmes et les processus dont elle disposait pour résoudre un « nouveau » problème.

Chez ActionCOACH, nous parlons souvent de l’importance de systématiser les affaires pour favoriser l’efficacité et la créativité.

« C’est l’un des domaines les plus mal compris de l’entreprise aujourd’hui. Je trouve cela plutôt étrange. Car c’est un domaine des affaires qui est facile à mettre en œuvre. Il rendra votre vie et celle des membres de votre équipe, tellement plus facile », dit Brad Sugars, fondateur d’ActionCOACH.

Brad Sugars et les coachs ActionCOACH, ont aidé des milliers de propriétaires d’entreprises à libérer la puissance des systèmes et des processus dans leur organisation ainsi qu’à favoriser simultanément la résolution créative des problèmes.

N’hésitez pas à aller sur notre blog afin de bénéficier de plus d’articles : c’est par ici !

0 0 votes
Évaluation de l'article

Partagez ce post :
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x